Archive for septembre, 2011

Septembre 2011

Lundi, septembre 5th, 2011

Ça y est : c’est la rentrée et chacun reprend ses marques ! 

Une rentrée qui s’effectue dans une conjoncture internationale particulièrement difficile et un   contexte national préoccupant. Cette continuité dans la crise fait craindre une spirale infernale où la faible croissance, l’augmentation du chômage vont accentuer les difficultés économiques et sociales. Avons-nous quelques raisons de garder le moral ?

Si nous nous penchons sur la réalité de la crise, il est évident que les choses sont très loin d’être réglées. Ce n’est pas demain que la vie sera moins chère. Beaucoup d’entre nous vont continuer, et sans doute pour des années et des années, à tirer le diable par la queue, se demandant sans cesse comment boucler un budget de fin de mois.

Cet été, nous avons assisté à des manifestations violentes dans des pays arabes et chez nos voisins anglais, espagnols et grecs. Traquer les déficits, réduire la dette en relevant les impôts, les cotisations, ou en pratiquant de sombres coupes budgétaires : voilà le débat public servi aux Français depuis deux mois. La conjoncture se dégrade aux Etats-Unis, aussi en Europe et même en Asie, les marchés boursiers décrochent. Entre la croissance qui ralentit, le moral des ménages qui flanche, les politiques restrictives d’Etats trop endettés et la crise européenne qui repart, la rentrée économique s’annonce donc difficile : selon le baromètre Viavoice, le moral des cadres enregistre une chute brutale au mois d’août et touche son plus bas niveau depuis 2004. L’indice global utilisé par Viavoice à partir de questions récurrentes chute de 30 points et passe ainsi en dessous des niveaux observés en février 2009, après la crise des subprimes, et en mai 2010, après la crise de la zone euro !

Pour les patients, en cabinet, j’entends chaque jour que « le stress est partout » ; la lumière s’éteint de l’intérieur ! La Santé, le bien-être est le « Graal » des temps modernes ! Le surmenage devient monnaie courante : en faire plus sans gagner plus et y laisser son énergie, voilà le constat de beaucoup de personnes ! Le burn-out est l’infarctus de l’âme !

En même temps, je vois quand même quelques raisons de garder un peu d’espoir : tout se travaille…même le bonheur !

Le sentiment de sa propre valeur est le système immunitaire de la Conscience.

L’outil sophrologique est un outil précieux qui trouve tout son sens dans cette période assez particulière. Prendre du recul, percevoir les choses telles qu’elles sont, se sentir bien, voilà des « trésors » tant recherchés pourtant accessibles par l’entrainement sophrologique. Attention, pas de recette miraculeuse, pas de prosélytisme, non, je le redis : tout se travaille. C’est par la répétition des exercices simples que l’on amène le cerveau à s’intéresser au corps ! Ce nouvel échange corps-esprit apportera ses bienfaits jour après jour. Vivre en conscience des choses telles qu’elles sont, sans exagération, voilà de quoi vivre cette rentrée avec un peu plus de positif !… Bonne rentrée à tous !

A. HAYAERT – Sophrologue Caycedien Master Spécialiste – Septembre 2011